Depuis presqu’un an, j’ai adopté le mode de vie paléo. J’ai découvert ce concept avec le livre de Mark Sisson : Le modèle paléo et celui de Robb Wolf : The paleo solution : the original human diet, en anglais. En quoi consiste ce mode de vie ? Pourquoi l’ai-je adopté ? Que m’a-t-il apporté ?



Présentation du mode de vie paléo

Pour présenter rapidement le mode de vie paléo, je commencerai par une observation que personne ne conteste : les animaux et les plantes se nourrissent avec une nourriture adaptée à leur espèce. Les vaches broutent de l’herbe, les oiseaux picorent des vers de terre, les lions croquent des gazelles, etc. Si un animal ne mange pas ce que la nature a prévu qu’il mange, il ne survivra pas longtemps, parce qu’il ne sera pas au meilleur de sa forme.

L’espèce humaine est-elle si différente des autres espèces animales ? Nous sommes constitués d’un squelette, d’un cœur, d’un appareil digestif, de peau, de poils, d’un cerveau (dont la taille fait la fierté de certains biologistes) : a priori nous sommes une espèce animale au même titre que les autres espèces, avec une place dans la classification des espèces.

Si l’espèce humaine est une espèce animale, il doit bien exister un type de nourriture qui lui convient mieux. C’est maintenant que le sens commun nous trompe : on a appris à l’école primaire que l’homme est omnivore : il peut manger de tout, des animaux et des végétaux. Effectivement, on peut avaler une grande variété de nourriture sans être, en apparence, malade, exceptés les gens allergiques …

Comment peut-on déterminer le régime alimentaire le mieux adapté à notre espèce ?
Les initiateurs du mode de vie paléo considèrent que le mode de vie adapté à notre espèce est celui de l’homme « primitif » : le mode de vie d’un chasseur-cueilleur. En comparant des groupes de chasseurs-cueilleurs et des groupes de sédentaires, on constate que ceux qui ont la meilleure santé (moins de maladies, moins de carences, plus longue vie) sont les … chasseurs-cueilleurs. Là aussi, la légende de l’homme des cavernes qui mourait à 25 ans est fausse.

Comment adapter notre mode de vie actuel pour s’approcher du mode de vie des chasseurs-cueilleurs ?
Inutile de songer à installer une tente dans son jardin, aller chasser dans la forêt, etc. On peut conserver la majorité de nos habitudes en adaptant son régime alimentaire, ses pratiques sportives, son sommeil et ses activités de loisir.

Alimentation à éviter

  • la nourriture préparée industriellement : elle est « assaisonnée » de conservateurs, colorants et autres produits chimiques
  • les céréales : elles contiennent des anti-nutriments (le gluten par exemple)
  • le lait et les produits laitiers : contiennent aussi des anti-nutriments
  • le sucre : l’excès de sucre est transformé en graisse
  • les légumineuses : pommes de terre, pois, lentilles, flageolets, cacahuètes : ce sont des macro-sucres
  • les huiles pauvres en oméga-3 : tournesol, margarine

Ce qu’il ne faut pas manger (image du site de Mark Sisson)

Alimentation à encourager

  • les viandes
  • les poissons et fruits de mer
  • les volailles
  • les œufs
  • les légumes et champignons
  • les fruits
  • les huiles riches en oméga 3 : olive, noix de coco, noix de macadamia
  • les noix

Ce qu’il faut manger (image du site de Mark Sisson)

Sport
Il faut encourager les exercices brefs et intenses (de type sprint) plutôt que les exercices longs et modérés (de type endurance).
Hors du temps officiellement consacré au sport, ne pas hésiter à marcher, à porter des objets lourds et à s’accroupir.

Les exercices à faire (image du site de Mark Sisson)

Sommeil
Dormir dans une pièce complètement noire et assez longtemps pour récupérer, pour se réveiller en forme et pas avec la tête dans le brouillard.

Soleil
La vitamine D est fabriquée par le corps sous l’action du Soleil : ne pas hésiter à prendre un bain de Soleil (si le climat s’y prête …).

Loisirs
Un dernier point concerne l’activité intellectuelle : relations sociales et jeux variés permettent de conserver un esprit jeune.

Les habitudes à changer (image du site de Mark Sisson)



Comment ai-je appliqué ces recommandations ?


D’abord, j’indique d’où je suis parti, quelles habitudes j’avais avant d’essayer le mode vie paléo.

Nourriture
J’évitais déjà de consommer des plats tout prêts. Je buvais aussi de l’eau minérale, après avoir constaté que l’eau du robinet de ma ville dépassait les normes en pesticide « de peu ou pendant peu de temps ». Par contre, j’étais un assidu des céréales et du lait : mon petit déjeuner était un traditionnel chocolat au lait avec des tartines de beurre. J’étais aussi un habitué des pâtes, riz, pommes de terre, pizzas, gâteaux et pain.

Sport
Mon activité professionnelle se déroule debout la moitié du temps. En plus, je fais du yoga une fois par semaine.

Sommeil
Je n’hésitais pas à dormir longtemps, je n’avais pas l’habitude de veiller tard. Par contre, ma chambre n’avait pas de volets, seulement un petit rideau.

Soleil
Vivre en région parisienne n’aide pas à prendre un peu de Soleil …

Loisirs
J’ai une activité intellectuelle assez importante (lecture, jeux, informatique) mais sans relations sociales très développées.


Voilà maintenant ce que j’ai changé dans mes habitudes.

Nourriture
J’ai appliqué au mieux les recommandations, la transition n’a pas été simple.
J’ai commencé par arrêter les céréales (pain, pâte, riz) et les légumineuses (pomme de terre, petit pois, lentille). Après un mois environ, j’ai arrêté le lait : mon petit déjeuner est passé des tartines avec chocolat au lait à œufs au plat ou omelette. Encore un mois plus tard, j’ai arrêté de manger à la cantine : je prépare mon repas du soir en double que je réchauffe le lendemain midi. Depuis, les seules changements sont liés à mon apprentissage de la cuisine, aux équipements et ustensiles que j’acquiers et à mes essais d’aliments que je n’avais jamais ou peu mangés auparavant.

Sport
Peu de changement, mon activité physique correspondait presque à ce qui est recommandé puisque je n’étais pas assis toute la journée et que mon activité sportive « officielle », le yoga, est plus proche d’une série d’efforts brefs et intenses que d’un sport d’endurance.
Je fais attention à m’accroupir plus souvent et j’ajoute parfois des séries de postures de yoga toniques appelées « salutations au Soleil » qui sont des enchaînements typiquement brefs et intenses.

Sommeil
Depuis que j’ai déménagé, je dors enfin dans le noir complet grâce à des volets sans aucune ouverture.

Soleil – Loisirs
Aucun changement.



Résultats


Changements physiques

Épaississement des muscles
J’ai commencé par constater que les muscles de mes mains grossissaient, en particulier le muscle situé entre le pouce et l’index. En faisant certaines postures de yoga, j’ai remarqué que les muscles des jambes proches de la cheville se développaient. D’autres muscles qui s’épaississent sont ceux du haut du bras et des épaules. Après avoir fait un effort inhabituel, je constate que les muscles associés grossissent dans les jours suivants.

Amaigrissement
Avant de commencer ce changement d’habitude, personne n’aurait pensé que j’avais trop de graisse. Je n’étais ni maigre ni gros. Malgré tout, il faut croire que j’avais plus de graisse que nécessaire. J’ai d’abord observé que mon visage maigrissait, mes pommettes sont devenues plus saillantes. Ensuite, mes abdominaux sont devenus de plus en plus visibles, puis les muscles des cuisses. Finalement, j’ai dû m’acheter une ceinture pour éviter que mes pantalons ne tombent : j’ai perdu une taille de pantalon (ou 2 puisque je mets aussi une ceinture avec un nouveau jean qui a une taille de moins que les autres). Il n’y a maintenant plus de graisse autour de mon nombril, je ne me souviens pas l’avoir vu comme ça même quand j’étais jeune. On peut observer à chaque effort le muscle sollicité puisque la peau est presque collée aux muscles.

État de la peau
Depuis l’adolescence, j’avais de l’acné dans le dos. C’est maintenant terminé. Les marques de ces boutons commencent même à s’estomper.

Maladies
J’avais l’habitude d’attraper 2 fois la « crève » tous les hivers. Depuis le début de l’hiver actuel, je me suis senti un peu faible seulement une journée.

Soif
Ce doit être une conséquence de l’augmentation des rations de légumes : je bois moins d’eau à chaque repas, un grand verre au maximum, plus pour me rincer la bouche que pour étancher la soif.


Changements psychiques

Les effets physiques sont intéressants et surprenants mais j’ai été agréablement surpris de constater des effets sur le tempérament, l’humeur, l’esprit. Mon esprit est plus vif. Je peux maintenant entreprendre plus de choses avant de ressentir le besoin de faire une pause. J’ai l’impression de penser plus vite qu’avant et de pouvoir mieux improviser lorsque je fais face à une situation nouvelle.



Difficultés d’application

Le plus compliqué a été le changement des habitudes alimentaires. Suivre les recommandations autres qu’alimentaire me semble assez facile.
Je ne pense pas qu’il soit possible de basculer brutalement du régime pain-pâtes-lait-gâteau au régime paléo. J’y suis passé progressivement, en retirant un à un chaque mauvais ingrédient.
Quand je mange hors de chez moi, invité quelque part, il faut bien être poli et manger ce qu’on me sert. Ça n’est pas un problème. Un repas non-conforme par semaine n’est pas la majorité et ne change pas l’influence des 10 repas mieux conformes pris avant. J’ai constaté les progrès que j’ai décrits malgré un ou deux repas par semaine non-conformes. C’est même un test intéressant : observer si on ressent ou pas des mauvais effets suite à un repas non-conforme bon au goût : somnolence, gargouillement, constipation ou diarrhée.



Conclusion

J’ai écrit cet article pour garder une trace personnelle de ce changement et pour propager un peu (vue l’audience microscopique de mon site …) ce mode de vie puisque j’estime que ça améliore la qualité de vie de quiconque essaie (voyez les témoignages sur les principaux sites paléo).

N’hésitez pas à poser des questions.

Commentaires:

Mounir AL AHMAR, le 13-7-2014 à 11:21

Bonjour
J aime le mode de vie paleo et je voudrais en etre un adepte mais je me demande s il y a des groupes de gens qui le pratiquent en groupe et surtout de mon age 70 ans pour m y joindre et vivre avec eux ?

Ouzlou, le 14-7-2014 à 13:00

Je n'ai pas connaissance de tels groupes. Ce mode de vie est très peu répandu en France.

Asap, le 15-11-2014 à 16:34

Je viens de lire ton article, et je le trouve très intéressant. Je vais sûrement m'en servir pour une synthèse qu'on a à faire sur les nouveaux modes de vie au 21ème siècle. Sur ce, bonne continuation! :)

laurie, le 13-8-2015 à 23:28

Bonjour!!! Je suis végétarienne, en quète du bien être pour mon corps. Je viens de commander le livre dont tu parles. Je me langui de découvrir ce mode de vie. Et j'espere que cest faisable en étant végétarien

Ouzlou, le 19-8-2015 à 10:51

Ça va être difficile. Le régime végétarien n'est pas compatible avec le mode de vie paléo. Il y manque certaines vitamines et autres micro-nutriments et beaucoup de végétaux contiennent des anti-nutriments (gluten, etc).