Voilà un article intéressant: 1ère partie, 2ème partie.

Son auteur s’interroge sur l’opposition entre ceux qui font confiance aux médias et ceux qui ne les croient plus. Il appelle ces deux catégories les confiants et les désenchantés.

En utilisant une approche psychologique, il remarque que la majeure partie des deux camps n’est pas passé à l’âge adulte. Étant toujours des enfants, ils ne sont pas responsables, ils ont toujours besoin d’autorité. Ce rôle d’autorité est tenu par les médias et le système politique d’une manière évidente pour les confiants, et d’une manière indirecte pour les désenchantés puisqu’en fait ils demandent à ce système de (re)devenir honnête.

La conclusion de cet article est que le vrai problème n’est pas que le système mente mais que les gens se contentent de ces mensonges car ils ne sont pas capables de regarder la réalité sans « faire dans leurs frocs ».