Si vous avez besoin d’un nouvel organe (foie, rein, cœur, etc), l’attente est généralement très longue, plusieurs mois en général. Il faut attendre qu’un donneur compatible se tue sur la route... Il est aussi possible pour certains organes de faire un don qui ne tue pas le donneur. C’est le cas pour le rein ou un morceau de foie.

Si vous n’avez pas de scrupules, vous pouvez aller en Chine acheter un organe neuf. La Chine prélève tous les organes des condamnés à mort et les cliniques chinoises les vendent à qui y met le prix. Le temps d’attente pour l’organe dont vous avez besoin est bien plus court. C’est comme si les « donneurs » étaient exécutés sur commande.

Cette situation est déjà fortement contraire aux droits de l’homme mais le Partie Communiste Chinois fait encore mieux dans la barbarie. Pour maintenir son autorité, il terrorise la population (comme dans toute dictature). Leur soufre-douleur du moment est le mouvement religieux Falun Gong. Ces membres sont emprisonnés, torturés, exécutés. Ils ont leurs camps de concentration directement associés à un hôpital pour prélever les organes en fonction de la demande des receveurs. C’était le cas à Sujiatun où 6000 membres du Falun Gong servaient de banque d’organes vivante avant que l’affaire ne s’ébruite. J’ai appris tout ça par le journal La Grande Époque.

Il serait peut-être temps que nos élus aient le courage de ne pas se coucher par terre devant les dirigeants chinois à chacune de leurs visites. Ils choisissent de vendre des trains et des avions plutôt que d’exiger la fin de ces atrocités.