L’ennéagramme est un système de classement des personnalités. Il comporte 9 types de personnalité.

Structure de l’esprit humain dans le système de l’ennéagramme

Les 9 types de personnalité répertoriés dans l’ennéagramme se construisent à partir de la structure générale de l’esprit humain.

Selon les situations de l’existence, l’esprit utilise sa capacité à agir, à penser ou à ressentir. L’ennéagramme nomme ces 3 modes de pensée : centre instinctif (pour l’action), centre mental (pour la réflexion) et centre émotionnel (pour les émotions). L’ennéagramme suppose que chaque personne a un mode de pensée préféré d’où une première séparation en 3 groupes de personnalité.

Pour aboutir à 9 types de personnalité, l’ennéagramme suppose qu’en plus du mode de pensée préféré existe une orientation préférée : vers l’extérieur ou vers l’intérieur ou simultanément vers l’extérieur et vers l’intérieur. Avec l’orientation extérieure, l’esprit s’intéresse avant tout à ce qui est sans lien direct avec lui : les autres personnes, le vaste monde, tout ce qu’il ne peut pas influencer directement. Avec l’orientation intérieure, l’esprit s’intéresse d’abord à tout ce qui est directement lié à lui : sa propre personne, ses proches, son environnement direct, tout ce qu’il peut influencer directement. Avec l’orientation double, extérieure et intérieure, l’esprit ne fait pas de distinction entre ce qui est directement et indirectement lié à lui : il essaie d’harmoniser les domaines extérieurs et intérieurs.

Ces 2 critères, mode de pensée préféré et orientation préférée, se combinent en 9 possibilités : les 9 types de personnalité de l’ennéagramme. Chaque type de personnalité est désigné par un chiffre de 1 à 9, sans aucun jugement de valeur sur chaque type, des symboles particuliers auraient pu être inventés.

mode de pensée préféré
action réflexion émotion
orientation préférée extérieur 8 5 2
extérieur/intérieur 9 6 3
intérieur 1 7 4

Comportements liés à chaque type

Le mode de pensée et l’orientation préférés engendre des comportements, des émotions et des idées particulières pour chaque type. Chaque type a des qualités et des défauts. Spontanément, chaque personne cherche à se trouver dans une situation qui permet d’exploiter ses qualités et évite les situations qui vont mettre en évidence ses défauts. Les qualités et défauts de chaque type engendrent donc des comportements typiques soit pour éviter des situations désagréables soit pour atteindre des situations agréables.

Exemple : activité correspondant à chaque type lors de l’organisation d’une exposition de peintures

type 1organisation et installation de la salle
type 2présentation des toiles aux visiteurs
type 3réalisation de la publicité de l’exposition
type 4réalisation des toiles
type 5préparation d’une mise en perspective des toiles dans leur courant artistique
type 6sélection des artistes et des toiles en cohérence avec le thème de l’exposition
type 7organisation du vernissage
type 8démarches administratives, recrutement des intervenants, recherche de la salle
type 9organisation d’une rencontre entre le public et les artistes

Évolution de la personnalité dans le système de l’ennéagramme

Les pratiquants de l’ennéagramme n’ont jamais rencontré de personne dont le type de base ait changé au cours de sa vie. De plus, ils n’ont jamais rencontré de vrais jumeaux avec 2 types différents. Ils en déduisent que le type de base est inné, il est fixé avant la naissance. Par contre, au cours de la vie d’une personne, la personnalité se complexifie et peut prendre certaines caractéristiques d’autres types. Cette évolution est influencée par les événements vécus par chaque personne.

En fonction du discernement de chaque personne sur elle-même, les comportements spontanés du type de base sont plus ou moins favorisés. L’ennéagramme distingue l’ego et l’essence. L’ego est la mise en œuvre des comportements spontanés du type sans discernement tandis que l’essence est la mise en œuvre des comportements du types uniquement dans les situations appropriées.

L’ego se manifeste dans des situations d’urgence ou lors d’une période de difficultés, de fatigue. À l’inverse, lorsque la situation est stable, sans problème, l’essence se manifeste.

Par un travail de développement personnel, ou un équivalent, des personnes peuvent apprendre à éviter de suivre les comportements spontanés de leur type. Ces personnes peuvent alors développer des qualités d’autres types en plus de leurs qualités de base puisqu’elles oseront se confronter aux situations qu’elles évitaient spontanément.

À l’inverse, une personne qui subit problème sur problème peut développer, en plus des défauts de son type, des défauts d’un autre type.

Figure géométrique de l’ennéagramme

Les origines hermétiques de l’ennéagramme sont visibles dans cette figure géométrique qui place les 9 types de personnalité aux sommets d’un triangle équilatéral et d’un hexagone irrégulier inscrits dans un cercle.

Les segments et les arcs de cercle entre les différents sommets indiquent les possibilités de transfert de qualité, défaut ou aptitude d’un type vers un autre.

Sources